Soirée de lancement de l’association AIDA

20 octobre 2015


Soirée de lancement de l’association AIDA, au cours de laquelle un hommage sera rendu à l’illustrateur René Gruau (1909/2004), au travers d’un face à face entre des œuvres de l’artiste et une exposition photo « Pages de Mode » réalisée par Calypso de Sigaldi, en hommage aux grandes collaborations de l’artiste avec les couturiers qui ont marqué la Haute-Couture de la seconde moitié du XXe siècle. 

S’il peut paraître surprenant d’avoir choisi de mettre la mode à l’honneur lors de la soirée inaugurale de AIDA, ce thème illustre parfaitement le propos de l’association qui aspire à faire évoluer la vision que chacun se fait de la création artistique. Et ce, afin de mieux percevoir la société dans laquelle nous vivons, en vue de contribuer à la construction du monde de demain. 

Le look, donc la mode, représente un éventail de codes sociaux  sur lesquels tout un chacun s’appuie pour se définir et se positionner dans la société. Ceci est aussi vrai dans les milieux privilégiés que dans les cités défavorisées. Le vêtement est l’un des premiers outils de l’affirmation de soi.

Le courant Pop Art (ou Art populaire, en Français) initié en Angleterre dès les années 50, et largement développé par la vague d’artiste Américains tels que Andy Warhol, Roy Liechtenstein et les autres aura permis de faire reconnaître comme Art Majeur des artistes, des métiers jusqu’alors considérés comme art appliqué.

Resté en marge de ces courants, puisque d’une autre génération d’artistes et exerçant son talent à Paris, essentiellement dans les milieux de la Haute-Couture, René Gruau est pourtant une grande figure de l’exercice, en dépeignant, avec un sens inné des tendances, un univers qui le touche ; celui de l’élégance. 

Ses œuvres auront largement contribué à propager à travers le monde l’image de « La Parisienne », tout aussi glamour que raffinée, sans véritablement se prendre au sérieux. Espiègle, décontractée et décomplexée, la femme Gruau est élégante mais elle n’est pas figée. C’est une grande bourgeoise qui n’a pas peur de s’amuser ; Elle se met en scène dans des tenues extravagantes, elle sort, elle rit, elle fume, elle vit ! 

René Gruau a dépeint l’élégance et l’humour de son temps ; 
Des codes précieux qui guident encore aujourd’hui nos critères du Chic.

 

 

Cliquez sur une vignette pour voir le diaporama |